Get it on Google Play تحميل تطبيق نبأ للآندرويد مجانا اقرأ على الموقع الرسمي

Cerfs-volants palestiniens : Une nouvelle source d'inquiétude pour Israël

El Watan

Ghaza De notre correspondant Des avions de chasse israéliens et des drones ont bombardé, hier à l'aube, plusieurs positions des brigades Ezzedine Al Qassam, la branche armée du mouvement Hamas, à l'ouest de la ville de Ghaza et dans le nord de l'étroite bande côtière palestinienne. Ces bombardements ont fait d'importants dégâts matériels, effrayé les femmes et les enfants, mais n'ont pas fait de victimes. L'armée israélienne a prétendu  que ces attaques sont intervenues en riposte à l'envoi par des jeunes Palestiniens de la bande de Ghaza, durant les dernières 24 heures, de cerfs-volants et de ballons incendiaires sur le territoire israélien, qui ont provoqué plusieurs incendies dans les champs et les broussailles proches des localités israéliennes. Depuis le 30 mars, avec le lancement de la Grande marche du retour, des manifestations populaires pacifiques, dans les zones frontalières de la bande de Ghaza avec Israël, réclamant le droit de retour des réfugiés palestiniens et la levée de l'embargo imposé par Israël, aux côtés des jets de pierre, sont apparus les ballons et les cerfs-volants incendiaires, devenus une source d'inquiétude pour la plus puissante armée de la région du Moyen-Orient. Des jeunes Palestiniens profitent de la direction du vent pour envoyer ces ballons gonflés à l'hélium et ces cerfs-volants, auxquels ils attachent un torchon enflammé, sur le territoire israélien proche de l'enclave palestinienne. Depuis le 30 mars, plus de 300 incendies ayant dévasté des milliers d'hectares de champs, de forêts et de broussailles ont été signalés par la protection civile israélienne. Les pertes israéliennes sont estimées à plusieurs millions de dollars, ce qui a entraîné une grande colère dans les milieux coloniaux et au niveau de la scène politique israélienne. Le gouvernement israélien a menacé de déduire les montants des pertes de ceux qu'il prélève pour le compte de l'Autorité palestinienne sur les marchandises importées à travers les ports et les aéroports israéliens, destinées au marché palestinien. Plusieurs responsables politiques, dont des membres de la Knesset, le Parlement israélien, et des ministres, tels ceux de la Guerre, Avigdor Lieberman, et de l'Enseignement, Naftali Benett, exigent l'élimination physique des jeunes qui envoient les cerfs-volants et les ballons incendiaires sur Israël. Des drones israéliens ont lancé, la semaine dernière, une roquette tout près de jeunes citoyens qui préparaient des cerfs-volants incendiaires en guise d'avertissement. Dimanche, un véhicule appartenant à un jeune soupçonné de fabriquer ces moyens de lutte rudimentaires a été bombardé par un drone israélien qui l'a complètement détruit. Heureusement qu'il était vide lorsqu'il a été ciblé. Selon des sources médiatiques israéliennes, les responsables politiques sont en plein désaccord avec les chefs militaires sur la façon de traiter le casse-tête que représente pour les Israéliens les cerfs-volants et les ballons incendiaires. Tandis que les premiers exigent l'assassinat pur et simple des jeunes qui les envoient sur le territoire israélien, l'armée pense que cela accélérera le déclenchement d'une nouvelle guerre, ce qu'elle désire éviter, pour l'instant au moins. Au cours de la réunion hebdomadaire du gouvernement israélien, dimanche, Naftali Benett a demandé d'éliminer physiquement les expéditeurs de cerfs-volants incendiaires, comme c'est le cas avec ceux qui tirent des roquettes sur Israël. Le chef de l'état-major de l'armée israélienne, Gadi Ezincot, a dit de son côté qu'il préfère les incendies à une nouvelle guerre où les colons seront forcés de demeurer dans les abris. Israël veut, à travers les bombardements des positions du Hamas, forcer le mouvement qui contrôle la bande de Ghaza depuis l'été 2007 à empêcher l'utilisation par les jeunes Palestiniens de cerfs-volants et de ballons incendiaires. En dernier recours, une nouvelle guerre sera lancée contre la bande de Ghaza, preuve que ces moyens de lutte rudimentaires font beaucoup de mal à Israël.

June 19th 2018, 10:10 am
اقرأ على الموقع الرسمي

0 comments
Write a comment
Get it on Google Play تحميل تطبيق نبأ للآندرويد مجانا