Get it on Google Play تحميل تطبيق نبأ للآندرويد مجانا اقرأ على الموقع الرسمي

Equipe Nationale : Madjer, stop et fin ?

El Watan

L’avenir de Rabah Madjer à la tête de l’équipe nationale s’inscrit en pointillé depuis la défaite (2-3) concédée contre le Cap-Vert, le 1er juin au stade du 5 Juillet. L’homme a été fortement ébranlé par les critiques et aussi par l’attitude du public du stade du 5 Juillet qui a montré à son égard une hostilité jamais égalée dans l’histoire de l’équipe nationale. Même les joueurs n’ont pas été épargnés. Cette situation risque de peser sur l’avenir du sélectionneur. La rencontre amicale de jeudi prochain contre le Portugal, à Lisbonne, ne semble pas faite pour apaiser les esprits. En cas de nouvelle défaite et par malheur sur un score lourd, ce que beaucoup souhaitent, la situation sera intenable pour lui, son staff ainsi que la fédération. Vendredi, après le match, Rabah Madjer n’a pas été trop prudent et/ou trop confiant en déclarant : «Je ne démissionnerai pas.» La situation a rapidement évolué puisque quelques heures plus tard, il a commencé à réviser sa position et à entrevoir une fin de mission plus tôt que prévu. Une source proche du sélectionneur indique que «Madjer et ses collaborateurs ne se sentent plus soutenus dans leur mission. Ils sentent qu’ils sont livrés à eux mêmes. Ils n’ont noté aucun signe de solidarité de la part de ceux censés les soutenir. Depuis samedi, le sélectionneur a commencé à réviser ses calculs». Samedi, Rabah Madjer a rencontré le président de la fédération, les deux hommes ont évoqué le match contre le Cap-Vert et passé en revue plusieurs points. Selon gorge profonde, «à l’issue du tête-à-tête, Madjer n’a pas senti que le président le soutenait. Il en est arrivé à la conclusion que lui et ses collaborateurs (Ighil et Menad) se retrouvent seuls à affronter toute l’adversité qui encercle l’équipe nationale». Ce sentiment semble totalement partagé par les deux hommes qui accompagnent le sélectionneur dans sa mission. Djamel Menad aurait déjà tranché la question de son avenir au sein du staff technique. Il serait partant après le match contre le Portugal non pas à cause de Madjer, comme l’indique la rumeur, mais pour «le manque de soutien et de solidarité de ceux qui doivent les défendre». Allusion à peine voilée au président de la fédération, Kheireddine Zetchi. Celui-ci subit lui aussi de plein fouet les critiques et la colère des supporters de l’équipe nationale qui ne digèrent plus les contre-performances des Verts. A priori, le président n’a pas témoigné à Madjer son soutien absolu comme ce fut le cas au début du mandat du sélectionneur. De là à penser que les jours de Rabah Madjer à la tête de la sélection sont comptés il n’y a pas loin. Il table sur un sursaut d’orgueil des joueurs face au Portugal pour faire baisser un tant soit peu la tension et la pression qui entoure l’équipe nationale depuis l’arrivée de Rabah Madjer à sa tête.

June 5th 2018, 8:47 am
اقرأ على الموقع الرسمي

0 comments
Write a comment
Get it on Google Play تحميل تطبيق نبأ للآندرويد مجانا